Le 23 septembre dernier, le CDÉA tenait une rencontre de suivi déterminante pour le projet de développement de routes du Réseau touristique bilingue du nord de  l’Alberta (RTBNA). Plus de 30 partenaires privilégiés étaient présents pour prendre connaissance des avancées et apporter leurs recommandations.

Une tablée bien remplie

Travel Alberta, l’Association bilingue des municipalités de l’Alberta (ABMA), Indigenous Tourism Alberta, Travel Lakeland, Métis Crossing, la Société du réseau ÉCONOMUSÉE et l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) étaient du nombre. Le principal bailleur de fonds, Diversification de l’économie de l’Ouest (DÉO), dont le projet Élaborer des expériences touristiques francophones et autochtones dans le Nord de l’Alberta est à la source de l’initiative, a également assisté pour découvrir la progression du projet.

Au cours de l’échange virtuel, Suzanne Prévost, directrice du développement rural et de l’entrepreneuriat, a salué l’appui des partenaires régionaux et a fait un tour d’horizon des dossiers en cours. S’en est suivi une présentation des grandes lignes du projet par Sophie Quan, coordonnatrice du développement rural et de l’entrepreneuriat au CDÉA. Celle-ci a fait état des plus récents ajouts à la base de données, puis a brièvement rappelé aux partenaires la réflexion derrière le concept des routes thématiques et des itinéraires personnalisés. C’est la conseillère en développement économique, Sandrine Croteau, qui a finalement guidé la démonstration de la plateforme, présentant les nouvelles fonctionnalités.

Répondre agilement aux besoins

Les participants n’ont pas manqué de mentionner l’aspect moderne et accueillant du site. Plusieurs ont reconnu le travail colossal résultant en une interface fonctionnelle, bien référencée et adaptée à la réalité de l’industrie. L’expérience client a également été relevée comme un point fort, avec pour avantages une grande autonomie des visiteurs et une accessibilité à la ressource entièrement bilingue, et ce, en quelques clics.

La question de la représentativité des régions figurait aussi à l’ordre du jour, alors que les représentants des trois pôles (nord-ouest, centre, nord-est) ont confirmé l’intégration de leurs attraits vedettes, et surtout ont compris la valeur d’une base de données exhaustive dans le cadre d’un projet d’une telle envergure.

Même si le développement du projet ne sera pas au ralenti dans les prochains mois, le CDÉA est heureux d’avoir pu partager à ce stade-ci ses réalisations, tout en comptant sur la collaboration continue de ses partenaires et tient à remercier les professionnels impliqués. L’équipe entame maintenant un dernier sprint avant le lancement du site Web prévu en mars 2021.