Avec les restrictions imposées par le gouvernement de l’Alberta pour contrer la propagation de la pandémie, les entreprises doivent rapidement s’adapter à ce nouvel environnement afin de limiter l’impact économique. L’utilisation de certaines applications en ligne et le e-commerce peuvent être une solution intéressante pour de nombreuses entreprises, mais le saut vers le digital doit être travaillé. Le CDÉA a regroupé quelques pistes de réflexion.

Restaurant : Application de commande en ligne.

La capacité d’accueil réduite à 50% imposée peut avoir des effets dévastateurs sur les habitudes de consommation. Cependant, les commandes en ligne sont maintenues et peuvent être une solution alternative pour maintenir l’activité. Des intermédiaires de livraison tels que Skip the Dishes, Foodora ou encore Uber Eats peuvent présenter de belles alternatives pour certain type de restaurant. Des frais sont bien sûr applicables selon la compagnie que vous choisissez.

Attention cependant à augmenter vos procédures sanitaires et à être transparents sur ces dernières (formations sur les procédures sanitaires entourant la COVID-19, emballage totalement hermétique, etc.).

Il existe de nombreuses applications sur le marché pour développer la présence en ligne des restaurants. Gloriafood offre également des alternatives à moindres frais pour les restaurants souhaitant rendre leurs commandes numériques via leur site internet ou médias sociaux. Attention à l’achalandage dans votre établissement si vos clients doivent se déplacer dans votre restaurant et récupérer leur commande.

eCommerce : Une alternative pour les artisans et autres boutiques.

Le stress causé par le Coronavirus pousse les Albertains à limiter leurs sorties de première nécessité. Maintenir l’intérêt des clients à consommer chez les artisans peut être un défi de taille, notamment pour ceux situés en milieu rural. Les plateformes de e-commerce sont nombreuses, mais en voici quatre différentes.

  • Amazon FBM

«Fulfilled By Merchant», plus connu sous le nom de FBM, est un système dans lequel les vendeurs listent leurs produits sur Amazon et choisissent d’expédier les produits à chaque acheteur par eux-mêmes. En d’autres termes, les vendeurs sont responsables de l’exécution de leurs commandes et ne dépendent pas d’Amazon pour cela. Ils profitent cependant d’une présence non négligeable sur la première plateforme d’achat en ligne.

  • Shopify

Shopify est une plateforme commerciale qui permet à toute personne de créer une boutique en ligne et de vendre ses produits. Les commerçants peuvent également vendre leurs produits en personne grâce au point de vente Shopify.

Shopify permet de vendre différents types de produits ou services par exemple :

    • des produits physiques (bijoux, t-shirts, objets d’art, etc.)
    • des produits numériques (livres numériques, téléchargements audio, cours en ligne, etc.)
    • des services et consultations (décorateur d’intérieur, dentiste ou coach de vie, etc.)
    • etc.
  • WooCommerce

WooCommerce est l’extension e-commerce de WordPress. Tout comme son concurrent Shopify, WooCommerce permet la vente de nombreux produits et services en ligne. Facile d’utilisation, son grand avantage réside dans le fait d’être compatible avec un grand nombre de sites WordPress. Des solutions de paiement sont également optimisées pour assurer une expérience positive des visiteurs.

  • Etsy

Pour les artisans qui souhaitent avoir une solution rapide de développement en ligne, Etsy peut être une piste à moindre frais.

Etsy est une plateforme en ligne internationale de vente d’articles principalement orientée sur les objets et créations fait mains, ainsi que certaines pièces d’arts. Avec des commissions peu élevées, des outils publicitaires puissants à disposition des entrepreneurs et artisans, et des moyens de paiements sécurisé, les e-boutiques Etsy peuvent vous appuyer dans votre voyage vers le numérique.

Et après?

Implanter une solution de commerce en ligne se travaille sur le long terme. Qu’il s’agisse d’application pour les restaurants ou les plateformes de vente en ligne, voici quelques pistes (non exhaustives) de réflexion pour faire de votre e-commerce un moyen durable de réaliser des revenus.

  • Mettre l’accent sur l’utilisateur

Le plus grand défaut des entreprises optant pour le commerce électronique est l’incapacité de laisser leurs clients toucher, sentir et voir les produits avant de prendre une décision. Parmi les meilleurs conseils, on peut citer la fixation de prix appropriés, la gratuité des frais de port et la simplification du processus de paiement grâce à des paniers d’achats simplifiés. Le visuel (photo de haute qualité) et la description de vos produits/services sont bien entendu essentiels.

  • Testez

Avant, pendant et après le lancement d’une activité de commerce électronique, vous devez investir dans des études de marché, tests et des analyses. Pensez comme le client et découvrez ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et le pourquoi de ces réponses.

  • Les indispensables médias sociaux

Les médias sociaux sont le cœur de votre entreprise, car ils vous permettent de jeter un regard ininterrompu sur la vie de vos clients. N’oubliez pas que des éléments tels que les avis sur les produits ou encore des témoignages contribuent tous à l’entonnoir de conversion.

Également, certaines plateformes telles que Facebook et Instagram offrent la possibilité de créer une boutique sur votre page et profil. Ces e-boutiques sont une belle occasion de mettre en avant vos produits.

  • Restez à la pointe du référencement

Bien entendu, l’économie du commerce électronique connaîtra une croissance rapide. De plus en plus d’entreprises entreront dans cet espace qui deviendra de plus en plus saturé. Cela signifie qu’il est important d’avoir un référencement optimisé afin de se démarquer de la concurrence. En vous connectant avec un référencer compétent, vous resterez compétitif à long terme.

WEBINAIRE EN DIRECT GRATUIT PAR LE CDÉA
Le CDÉA offre un webinaire sur le Marketing digital – les médias sociaux
La participation est gratuite pour tout le monde (prix d’origine à 10 $).
Le mercredi 25 mars prochain de 12 h à 13 h.
WEBINAIRE EN DIRECT GRATUIT PAR LA BDC

Comment faire face aux impacts de la COVID-19 sur votre entreprise

Écoutez des experts de BDC parler des perspectives économiques à court terme et profitez de leurs conseils sur la façon de gérer la crise.

Le 25 mars 2020, à 8 h (EDT)

Inscrivez-vous