Retour sur l’AGA 2021 du CDÉA

C’est le 21 juin dernier que s’est déroulé l’Assemblée générale annuelle du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA).

« Voilà que nous nous retrouverons, après une année chargée en émotions et qui a, pour le moins, testé notre capacité d’adaptation. L’impact de la pandémie sur les entrepreneurs francophones et la communauté d’affaires en Alberta et partout au pays a été majeur », a lancé la présidente du Conseil d’administration, Amélie Caron, à la quarantaine de personnes présentes devant leur écran pour l’occasion.

« Les petites et moyennes entreprises ont souffert des pertes importantes, au point où certaines ont dû interrompre leurs activités définitivement. Ce climat d’incertitude nous a amenés à reconsidérer les intérêts de nos clientèles respectives et à réévaluer l’indispensabilité des biens et services que nous offrons tous », ajouté Mme Caron.

Cette dernière a tenu à rappeler que malgré tout, le CDÉA était parvenu à maintenir des services d’accompagnement pertinents et une programmation virtuelle régulière pour répondre adéquatement aux besoins des entrepreneurs de tout horizon.

Grâce à un appui ponctuel de 75 000 $ en provenance de Diversification de l’économie de l’Ouest, l’organisme a pu embaucher une personne à temps partiel afin d’aider les entrepreneurs et de mettre en place le programme Soutien TRIPLE A pour les PME (Analyse, Accompagne et Appuie),

Toujours au niveau de l’appui entrepreneurial, le CDÉA a aussi conclu une entente avec la Clinique d’accompagnement entrepreneurial du Québec (CAEQ) afin de mettre en place, en Alberta, le programme RÉSILIENT, destiné aux entreprises vivant des situations difficiles engendrées par la COVID-19.

Afin d’aider les nouveaux arrivants désireux de concrétiser leur idée entrepreneuriale, le CDÉA a mis en place en avril 2020, un nouveau programme gratuit intitulé « Intégration entrepreneuriale réussie ». Ce programme, qui sera en place pour au moins les quatre prochaines années, est financé par IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada).

Routes touristiques bilingues

Un des projets phares de l’année 2020-2021 aura sans contredit été la réalisation de l’initiative de Routes touristiques bilingues du nord de l’Alberta. Le site routes-ab.ca permet aux visiteurs de choisir parmi quelque 200 attraits dans la région du nord pour créer leur itinéraire personnalisé par le biais d’une carte interactive ou de sélectionner un circuit thématique.
Dans le cadre de ce projet, le CDÉA a aussi travaillé de près avec la Société du Réseau ÉCONOMUSÉES® afin de permettre à Paradis Valley Honey (Watino) et Healing à la Source (Lac La Biche) de développer leur offre de services en français et ainsi gagner les rangs du Réseau ÉCONOMUSÉES®.

Petite enfance

Dans le cadre de l’initiative nationale entrepreneuriale en petite enfance, le Groupe de travail en petite enfance de l’Alberta a continué ses activités. Parmi les avancées, notons une évaluation des services de garde privés francophones et bilingues à Calgary et Edmonton ainsi que la réalisation d’une étude de faisabilité pour l’ouverture d’une garderie francophone à Plamondon et à Cold Lake.

Des projets de création de garderies francophones sont aussi en cours de développement à Legal, Jasper, Brooks, Canmore et Sherwood Park, tandis qu’à Airdrie, le projet a vu le jour dans la dernière année.

Rappelons que le groupe de travail est formé des organismes suivants : Fédération des parents francophones de l’Alberta, Centre collégial de l’Alberta, Réseau santé
Alberta, Fédération des conseils scolaires francophones de l’Alberta et CDÉA.

FDÉFO

Le Fonds de développement économique francophone de l’Ouest canadien (FDÉFO) est un programme de financement pilote sur trois ans (2020 à 2023) géré par les quatre organismes francophones à vocation économique de l’Ouest canadien.

Au cours de l’année 2020-2021, le CDÉA qui agit en tant qu’agent financier en Alberta a octroyé via son comité de sélection un montant total de 73 000 $ à sept organismes communautaires francophones. Cette année, quelque 238 000 $ seront investis dans des projets porteurs.

La force des partenariats

Afin de remplir pleinement son mandat, et ce, à l’échelle de la province, le CDÉA se doit de pouvoir compter sur des collaborations permettant à deux partenaires d’en sortir gagnants.

C’est ainsi qu’en novembre 2020, le CDÉA et l’ACFA, organisme porte-parole de la francophonie albertaine, ont unis leurs efforts afin d’offrir des services concertés de planifications stratégiques pour les organismes de la francophonie albertaine. De janvier à juin 2021, ce sont sept organismes de la francophonie albertaine qui ont pu bénéficier de cette collaboration. Cette initiative sera renouvelée pour une deuxième année.

Voici un survol de certaines autres collaborations :

  • ACFA régionale de Canmore-Banff pour la création d‘un répertoire de tous les entrepreneurs et entreprises dans la région de la Bow qui peuvent offrir des services en français !
  • Fondation Fernando-Girard en économie pour le développement et la mise en œuvre d’un plan d’action annuel visant le développement d’ateliers jeunesse et la promotion des bourses.
  • Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA) afin de mieux desservir la clientèle entrepreneuriale artistique francophone de l’Alberta par de la formation et des ateliers.
  • Association des juristes d’expression française de l’Alberta (AJEFA) afin de rejoindre la clientèle entrepreneuriale juridique francophone de l’Alberta.
  • ACFA régionale de Jasper pour recenser les entreprises pouvant servir un service en français à Jasper et Hinton.
  • Quartier francophone d’Edmonton : développement de l’initiative Francomarket.ca
  • Les Community Futures du Nord-Est et le CDÉA ont aussi travaillé conjointement pour élaborer le Alberta iMarket (www.albertaimarket.com), dans l’objectif de promouvoir les produits/services régionaux et ruraux, grâce une plateforme de vente numérique bilingue digne de celles des grands acteurs mondiaux du commerce en ligne.

Planification stratégique renouvelée

Dans la dernière année, le Conseil d’administration du CDÉA s’est réuni à de nombreuses reprises afin de travailler sur le renouvellement de la planification stratégique, avec l’appui de Joël F. Lavoie de 2L Consulting Ltd. « Cette planification nous permet de droit devant et consacrer nos efforts à la priorisation de nos interventions. Quatre piliers de développement ont été identifiés : Appui aux entreprises, Développement économique communautaire, Tourisme, ainsi que Démarchage et représentation » a présenté Amélie Caron.

Partenariat FCEI

Cette AGA a été l’occasion d’annoncer une collaboration avec la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). « Au cours de la dernière année, le CA s’est demandé comment il pouvait venir en aide aux entrepreneurs francophones de l’Alberta. Nous sommes fiers de confirmer un tout nouveau partenariat entre le CDÉA et la FCEI. Tous les entrepreneurs éligibles membres du CDÉA auront accès à tous les services, programmes d’économies et défense des intérêts de l’entreprise indépendante fournis par la FCEI », explique le directeur général du CDÉA, Étienne Alary.

Budget excédentaire

Pour une quatrième année consécutive, c’est un bilan excédentaire qui a été présenté aux membres lors de la présentation des états financiers audités 2020-2021. L’organise a présenté des revenus de 1,759 million $ et des dépenses de 1,716 million $ pour un surplus de 43 675 $.

À ce surplus d’opération, il faut ajouter un gain de 38 033 $ de ses placements à long terme avec la Fondation franco-albertaine, pour excédent total pour 2020-2021 de 81 708 $.

Changements au CA

L’AGA 2021 aura permis au CDÉA de confirmer la nomination de six administrateurs et d’accueillir deux nouvelles administratrices au sein de son conseil d’administration. L’AGA a aussi voté pour élargir à 12 le nombre d’administrateurs au CA.

Les administrateurs qui ont renouvelé un nouveau mandant ont été Daniel Cournoyer (Edmonton), Valérie Dupré (Calgary), Mario Raymond (Edmonton) et Salamane Yameogo (Edmonton). Les deux nouvelles administratrices sont Marie-Claude Provost (Calgary) et Fatou Tao (Edmonton).

« J’aimerais remercier Ernest Johnson de Girouxville qui termine leur mandat aujourd’hui et a décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat », a lancé Amélie Caron.

La présidente du CA a également confirmé qu’elle ne renouvellerait pas son mandat à la présidence. « Selon nos statuts et règlements, il ne me reste qu’une année comme membre du CA avant que j’atteigne le maximum d’années d’éligibilité. Je souhaite donc prendre un recul de l’exécutif pour cette dernière année afin de laisser de nouveaux membres apporter leur contribution autour de la table pour la prochaine et les prochaines années », a-t-elle annoncé.

Au terme de l’AGA, le CA s’est réuni afin de former un nouvel exécutif. Pour 2021-2022, il sera formé de Guillaume Bédard (président), Daniel Cournoyer (vice-président), Valérie Dupré (secrétaire) et Norbert Mazenod (trésorier).

Les administrateurs ont aussi comblé le poste vacant au CA en nommant Stephanie Caron (Calgary).