Calgary, le vendredi 24 janvier 2020 — Le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), à titre de chef de file en économie de la communauté francophone de l’Alberta, s’inquiète que le plus récent Appel de proposition (Request for Proposal RFP) de Community and Social Services du gouvernement de l’Alberta pour la région de Calgary ne comporte aucun volet de services d’emploi spécifiquement dédiés aux francophones.

Le gouvernement de l’Alberta souhaite plutôt voir les fournisseurs de services anglophones intégrer dans leur contrat une composante pour desservir les clients qui s’identifieront comme parlant français. « Qu’est-ce qui garantira que le client francophone pourra être servi dans sa langue maternelle dès son arrivée dans un centre d’emploi », questionne la présidente du CDÉA, Amélie Caron.

Pour le CDÉA, le plus récent RFP est en quelque sorte le jour de la marmotte pour la communauté franco-albertaine alors qu’une situation similaire s’était produite en 2011 à Fort McMurray; la province avait annoncé ne plus vouloir de services uniquement en français. Il y a donc un risque réel de se retrouver sans services ciblés pour des francophones.

Le CDÉA rappelle qu’il est important pour une métropole comme Calgary de pouvoir compter sur des services d’aide et de recherche à l’emploi francophones, quelque chose que s’acquitte très bien Connexion Carrière depuis 2008. « Déjà que le contexte économique albertain est difficile, on ajoute une barrière additionnelle pour les francophones, alors que le gouvernement de l’Alberta a pourtant réitéré en juin dernier vouloir mettre en œuvre la Politique en matière de francophonie », rappelle Mme Caron.

Une session d’information organisée par Accès-emploi avant un foire de carrière bilingue

À noter qu’à Grande Prairie, l’ACFA régionale attend toujours des informations à savoir si leurs services à l’emploi seront renouvelés. Et bien que du côté d’Edmonton, le contrat d’Accès Emploi vient d’être reconduit pour deux années supplémentaires, le récent appel de proposition pour Calgary sème déjà de l’incertitude quant au futur des services à l’emploi francophone dans la province.

Vous pouvez laisser votre commentaire ci-dessous.

Notre communiqué de presse sur le sujet est ici.