Le gouvernement du Canada a confirmé, le 17 juillet dernier, un investissement pluriannuel de 2,1 millions de dollars pour appuyer la relance des entreprises et communautés francophones dans l’ensemble de l’Ouest canadien. En province, cette annonce touche directement le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA)

« Nous aidons les entreprises et les collectivités touchées par la pandémie à faire face aux défis auxquels elles sont confrontées dans cette nouvelle réalité. Le financement annoncé aujourd’hui est un coup de pouce additionnel pour la communauté francophone de l’Ouest afin de l’aider à prospérer et à réussir dans une économie post-COVID. Nous travaillons d’arrache-pied pour aider les entreprises à revenir plus fortes que jamais », a soutenu la ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de Diversification de l’économie de l’Ouest (DÉO) Canada, Mélanie Joly.

« Grâce à ces investissements, nous nous assurons que les entreprises francophones ont accès au soutien et aux services nécessaires pour rouvrir et prospérer dans la phase de reprise de cette pandémie. Le précieux partenariat de DEO avec les Organisations francophones à vocation économique vise à créer un soutien significatif pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire et à assurer une participation inclusive à l’économie de l’Ouest canadien », d’ajouter le secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles (DEO), Terry Duguid.

Création du Fonds de développement économique francophone de l’Ouest   

En effet, DÉO, qui administrait jusqu’à ce jour le fonds de l’Initiative de développement économique, a accordé aux quatre Organisations francophones à vocation économique (OFVE) de l’Ouest la gestion du Fonds de développement économique francophone de l’Ouest pour appuyer les petites et moyennes entreprises, les organisations et les collectivités. Ce fonds est assorti d’une enveloppe de 1,8 millions $ pour les trois prochaines années.

Annuellement, les OFVE accepteront des projets issus de partenaires communautaires de chacune des provinces afin de répartir équitablement une enveloppe de 600 000 $. Pour l’année 2020-2021, les OFVE lanceront très prochainement l’appel de projets afin de pouvoir commencer à distribuer les fonds dès le 1er septembre 2020, en fonction des priorités et secteurs qui seront clairement établis.

En Alberta, le CDÉA sera responsable de recevoir les demandes de projets et d’appuyer les organismes dans leur demande. Ensuite, ces demandes seront acheminées à un comité pan-ouest, formé des quatre directeurs généraux des OFVE et d’un membre observateur de DÉO, qui devra décider des projets qui seront financés.

Un appui additionnel au CDÉA

Outre l’établissement du Fonds de développement économique francophone de l’Ouest, chacune des OFVE de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba recevra également un montant supplémentaire de 75 000 $ par l’entremise du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) afin d’améliorer davantage le soutien et les services offerts aux entreprises francophones touchées par la pandémie.

Le CDÉA entend profiter de ce financement ponctuel pour aider les entreprises qui le souhaitent à réviser leur efficacité organisationnelle, ainsi que de les épauler dans une mise en œuvre  de diverses stratégies entrepreneuriales renouvelées. Également, le CDÉA souhaite travailler au virage numérique des entreprises francophones de l’Alberta.

Soulignons que les Sociétés d’aide au développement des collectivités, mieux connu sous leur nom anglophone de Community Futures, ont également reçu un appui financier additionnel provenant du FARR, plus tôt ce printemps.

Ensemble, ces investissements aux OFVE devraient permettre de servir plus de 2 000 clients francophones et de générer 18 projets communautaires dans l’ensemble de l’Ouest canadien.

Plus d’information sur le programme FDEFO